Conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance

 
 
CLSPD Tonnerre- 17/06/2013

CLSPD Tonnerre- 17/06/2013

Au nombre de 8 dans le département, ces instances coordonnent sur un territoire donné les actions mises en place en matière de prévention de la délinquance. Elles sont composés d'élus, des services de l’État, de magistrats, d'associations, d'organismes publics.

Conformément à la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance qui en fait obligation, toutes les communes de plus de 10 000 habitants dans l'Yonne sont dotées d'un dispositif type CLSPD ou CISPD.

Elles sont au nombre de 8 : Auxerre, Sens, Avallon, Joigny, Migennes, Saint Florentin, Tonnerre, Monéteau
 
 La prévention de la délinquance est devenue une compétence partagée entre le maire et le préfet. C'est une action prioritaire pour tous les acteurs concernés, afin d'enrayer le phénomène de hausse des actes malveillants commis par des individus aussi bien majeurs que mineurs.
 
En effet, le maire, par ses pouvoirs de police administrative, participe à la lutte contre l'insécurité. Depuis la loi du 5 mars 2007, il est devenu au niveau local un animateur essentiel en matière de prévention de la délinquance, notamment juvénile. Dans les communes les plus importantes, il dispose pour la réalisation de ses missions d'une police municipale.


Les responsables des CLSPD de l'Yonne ont été conviés en préfecture pour une journée d'échange le mercredi 28 novembre 2012.

Cette rencontre, pilotée par la directrice de cabinet du préfet, a été l'occasion de faire le point sur les actions engagées par chaque commune au sein de son CLSPD, les difficultés rencontrées.

Un questionnaire avait été envoyé préalablement aux participants pour identifier les sujets sur lesquels ils avaient des interrogations particulières. La journée a été construite autour de ces problématiques sur lesquelles des informations et conseils étaient attendus : incivilités, violences intra familiales et violences faites aux femmes, rôle du parquet dans la prévention de la délinquance, absentéisme et décrochage scolaire.

Le Procureur de la République d'Auxerre, la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile de la gendarmerie et la travailleuse sociale du Conseil Général mis à disposition de la gendarmerie, la DASDEN sont intervenus sur ces sujets.

Le préfet et la directrice de cabinet ont rappelé au cours de la journée la pertinence d'une véritable stratégie de prévention de la délinquance : analyse de la situation sur le territoire de la commune, définition d'objectifs et de cibles prioritaires, d'actions à engager en réponse. Les modalités d'animation du CLSPD (réunion plénière, groupes thématiques, cellule de veille) devant être définies de manière pertinente pour servir ces objectifs.

Les priorités nationales dans le cadre des budgets FIPD et de MILD ont été présentées afin d'offrir la visibilité nécessaire aux acteurs de terrain sur les aides qui pourront être sollicitées dans le cadre des appels à projets 2013.

Pour poursuivre cet échange, des fiches réflexes reprenant les principaux éléments évoqués sur chaque thématique seront adressées au réseau des animateurs de CLSPD.