Enquêtes affichage et contrôle des prix

 
 
point presse affichage et contrôle des prix

Présentation lors d'un point presse du résultat de l’enquête sur l'affichage et contrôle des prix

Les inspecteurs du pôle «protection des consommateurs » de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection de la population (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) mènent régulièrement des contrôles sur les prix affichés dans les rayons des magasins et sur ceux constatés en caisse.

Pourquoi une enquête ?

Dans la grande distribution à dominante alimentaire et dans les grandes surfaces spécialisées dans l'équipement de la maison (meubles, électroménager, bricolage...), la lecture optique des codes-barres en caisse est désormais généralisée.

Les consommateurs constatent toutefois régulièrement des différences entre les prix affichés en rayon et les prix qui leur sont facturés lors du passage en caisse.

Ces erreurs, qui sont pénalisantes lorsque le prix payé est supérieur à celui affiché en rayon, ne sont pas toujours facilement identifiables par les consommateurs, notamment lorsqu'ils achètent plusieurs produits ou lorsque le différentiel de prix sur un article donné est faible.

Les enquêtes effectuées régulièrement depuis plusieurs années dans la grande distribution à dominante alimentaire ont fait apparaître un nombre d'erreurs croissant entre les prix affichés en rayon et ceux facturés en caisse après lecture optique du code-barres.

En 2011 au plan national, le taux moyen d'erreur était toutefois en légère baisse mais restait important (7%).

De plus, les résultats ont montré que 60% des erreurs s'avéraient défavorables aux consommateurs. Il est cependant apparu que la mise en place d'étiquettes électroniques permettait, le plus souvent, une diminution du nombre de manquements.

Les plaintes des consommateurs visant également les grandes surfaces spécialisées dans l'équipement de la maison, l'enquête nationale à laquelle participe la DDCSPP de l'Yonne est donc étendue à ce secteur. Elle se poursuit toute l'année.

Comment est-elle réalisée ?

Pour que les résultats d'une série de contrôles soient représentatifs, les vérifications portent, sur au moins 50 articles par magasin, dont 10 faisant l'objet d'une offre promotionnelle et elles nécessitent d'identifier avec précision les produits testés, de s'assurer du marquage effectif des prix dans les rayons puis de s'assurer de la concordance entre le prix marqué et le prix pratiqué en caisse après lecture optique du code-barres.

Les résultats

Sept séries de contrôles ont ainsi été réalisées dans le département depuis le début de l'année 2013.

Deux ont concerné le secteur de l'équipement de la maison (une grande surface de bricolage et une grande surface d'équipement généraliste).

Une seule erreur a été constatée dans chaque magasin, mais il pouvait s'agir dans les deux cas d'un produit déplacé par un consommateur.

Cinq séries ont été réalisées dans la grande distribution alimentaire, hyper et supermarchés.

Des taux d'erreurs conséquents (de 6 % à 10 %) et des défauts de publicité des prix (10%) ont été constatés. Deux grandes surfaces qui avaient déjà fait l'objet d'un avertissement pour l'une et d'un procès verbal pour l'autre ont été verbalisées. Une troisième a fait l'objet d'un avertissement.