Nucléaire : rappel des mesures de protection

 
Centrale nucléaire

Aucune installation nucléaire ne se situe dans le département de l'Yonne.

Cependant, trois centrales nucléaires de production d'électricité se situent à moins de 20 km des limites du département. Il s’agit des centrales  de BELLEVILLE-SUR-LOIRE, DAMPIERRE-EN-BURLY et de NOGENT-SUR-SEINE.

En cas de menaces nucléaires avérées et identifiées par des mesures relevées par l’Agence de Sûreté Nucléaire (ASN) et l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), les mesures de protection de la population sont mises en œuvre par le préfet

En première intention, l’alerte est donnée par tous les moyens possibles (Sirènes du Réseau National d’Alerte et sirènes communales, la presse, système de gestions d’appels téléphoniques automatisés aux communes, etc.), pour appeler les populations à se confiner.

Deux types d’accident touchant à l’énergie nucléaire sont possibles :

  1. Un accident de transport de matières radioactives, qui serait traité par la Mesure ORSEC « transport de matières radioactives ». Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Yonne dispose d’une cellule mobile de traitement d’un incident radioactif (CMIR).
  2. Un incident ou accident dans une centrale nucléaire de production d’électricité, qui serait traité par la mesure ORSEC « distribution d’iode

Des pastilles d’iode sont au domicile des populations résidant dans un rayon de 10 km autour d’une centrale nucléaire. La population de l’Yonne n’est pas concernée par ce dispositif.

En fonction du type de crise, une distribution de pastilles d’iode peut être décidée par le préfet, sur instructions ministérielles.
Le département de l’Yonne dispose d’un stock de 370 000 pastilles d’iode réparties sur tout le territoire (établissements de santé, officines pharmaceutiques) pour permettre une distribution rapide et de proximité.

Les lieux de distribution sont choisis en fonction de la cinétique de la crise (heures, jour/nuit). La préfecture ferait procéder à la distribution par les pharmacies et les établissements de santé, qui distribueraient aux mairies puis à la population par le biais des bureaux de vote.

Un exercice cadre a été réalisé le 19 janvier 2009 dans le canton de Saint-Fargeau, à l’occasion de l’exercice PPIPlan particulier d'intervention (plan particulier d’intervention) de la Centrale Nucléaire de Production d’Electricité de Belleville-sur-Loire mené par le préfet du Cher, qui a permis de valider un plan de distribution des pastilles dans ce secteur avec les mairies, les officines pharmaceutiques, les établissements de santé.

En cas de précautions particulières à prendre, notamment s’agissant de l’alimentation, les conseils seront diffusés pour tout moyens utiles : médias (conventions de communication de crise avec France 3 Bourgogne et France Bleu Auxerre), Internet, mairies,…