Déploiement du Système d’alerte et d’information des populations (SAIP) : essais de sirènes

 
 
sirènes

Mardi 7 avril 2015 la préfecture procédera aux tests des sirènes de l'avenue Ingres à Auxerre à 10h00

Le ministère de l’Intérieur procède actuellement au déploiement des sirènes du nouveau Système d’Alerte et d’Information des Populations (SAIP).

La mise en place de ce système répond à la nécessité pour le maire ou le préfet, voire le ministre de l’Intérieur, de diffuser un signal ou un message, lors d’un événement d’une particulière gravité ou en situation de crise (catastrophe naturelle et industrielle, …), aux personnes qui sont susceptibles ou sont en train d’en subir les effets.

Dans ce cadre, les sirènes de l’actuel Réseau national d’alerte (RNA) font l’objet de tests destinés à s’assurer de leur état de fonctionnement dans la perspective de leur raccordement au SAIP.

Dans ce cadre, la préfecture procédera à la réception d'une sirène située avenue Ingres à Auxerre le mardi 7 avril 2015 à 10h00

Les signaux des sirènes retentiront durant quelques minutes ; la population ne doit pas s’alarmer de ces tests techniques.


Rappel sur les consignes de comportement en cas d’alerte :

Au signal, il faut :
  • Rejoindre sans délai un local clos, de préférence sans fenêtre, en bouchant si possible soigneusement les ouvertures (fentes, portes, aérations, cheminées....).
  • Arrêter climatisation, chauffage et ventilation.
  • Se mettre à l’écoute de la radio.
Ce qu’il ne faut pas faire :
  • Rester dans son véhicule.
  • Aller chercher les enfants à l’école (les enseignants se chargent de leur sécurité).
  • Téléphoner (les réseaux doivent rester disponibles pour les secours).
  • Rester près des vitres.
  • Ouvrir les fenêtres pour savoir ce qui se passe dehors.
  • Allumer une quelconque flamme (risque d’explosion).
  • Quitter l’abri sans consigne des autorités.

Le signal d’alerte se compose de trois séquences d’une minute et 41 secondes puis d’une séquence de fin d’alerte de 30 secondes.

Pour écouter ce signal : "Signal d'alerte   "