Sécheresse : Le département placé en surveillance

 
sol craquelé par la sécheresse

Le préfet a décidé de placer le département en zone d’alerte. Cette mesure d’anticipation vise notamment à informer et sensibiliser les élus, les acteurs concernés et la population de la situation actuelle et des risques à venir de pénurie de la ressource.

Le département de l’Yonne a connu un hiver marqué par une pluviométrie déficitaire, et des températures supérieures aux normales saisonnières. Du point de vue hydrologique, les niveaux des nappes d’eau souterraines sont majoritairement inférieurs à la normale, avec des secteurs plus problématiques comme le Sénonais et le Tonnerrois. La tendance est à ce jour à la baisse. Les débits des cours d’eau sont également en baisse malgré les quelques précipitations du mois de mai.

Toutefois, ce contexte climatique et hydrologique n’est pas spécifique au département icaunais. En effet, d’autres départements ont pris des arrêtés plaçant leurs bassins versants en surveillance, et dans certains cas, ont d’ores et déjà pris des mesures de restriction des usages de l’eau.

À ce jour, plusieurs secteurs du département ont des débits de cours d’eau très proches des seuils de vigilance : Serein amont, Armançon-Serein aval, Vanne, Tholon, Ouanne et Lunain.

Compte tenu des prévisions météorologiques, qui n'envisagent pas de précipitations notables dans les jours à venir, mais au contraire des températures élevées et des conditions sèches, une vigilance s’impose à l’égard de la ressource.

En conséquence, comme le prévoit l’article R211-66 et R211-67 du Code de l’Environnement et l’arrêté préfectoral du 20 avril 2012 fixant le plan départemental sécheresse, dans la mesure où des seuils de vigilance sont susceptibles d’être franchis, le préfet a décidé de placer le département en zone d’alerte. Cette mesure d’anticipation vise notamment à informer et sensibiliser les élus, les acteurs concernés et la population de la situation actuelle et des risques à venir de pénurie de la ressource. Le franchissement des seuils du plan sécheresse imposerait alors la prescription de mesures de restriction sur les secteurs concernés.

Ce dispositif pourra être levé, ou renforcé en fonction de l'évolution de la situation hydrologique et de l’évaluation hebdomadaire réalisée par les services de l’État.

Arrêté préfectoral du 24 mai 2017 instituant des zones d'alerte:

> AP_24_05_17_Zones_d'alerte - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,99 Mb