Atlas de l’Avallonnais - Enjeux et perspectives de développement local sur l’arrondissement d’Avallon

 
 
Image de couverture

Étude réalisée à la demande du sous-préfet d’Avallon, suite aux Assises des territoires ruraux,et  aux réunions cantonales conduites par le sous-préfet en 2009.

Un document synthétique sur l'arrondissement d'Avallon, reprenant un diagnostic illustré (cartes commentées) et mettant l’accent sur l’attractivité du territoire, avec une mise en perspective des enjeux, la formulation de pistes d’action (politiques publiques) et les dispositifs financiers publics associés.

L’étude a été réalisée principalement en interne à la DDTDirection Départementale des Territoires et avec la collaboration de l’ADT (Agence du Développement Touristique de l’Yonne). Le fil conducteur retenu se lit au travers des questions suivantes : Quels sont les moteurs potentiels du développement local ? Comment répondre aux enjeux de la ruralité dans toute leur diversité ? Quelles perspectives d’avenir pour cet espace rural ?

Une approche par "facteurs d’attractivité"

Cette approche a permis de distinguer d’une part, les facteurs d’attractivité pour les populations (résidente, temporaire, future), et d’autre part les facteurs d’attractivité économique (moteurs potentiels du développement local). L’étude suppose que l’augmentation de l’attractivité de ce territoire permettrait de le maintenir sur la voie du développement durable, en s’appuyant sur ses atouts et sur les politiques publiques à partager et à mettre en œuvre.

Après une présentation succincte du territoire, l’étude s’intéresse aux pistes permettant de dynamiser ce territoire rural via l’analyse des facteurs d’attractivité déclinés en atouts, enjeux et leviers d’action. Elle insiste sur l’importance des politiques d’aménagement du territoire dont l’objectif est la cohésion territoriale et sur le bon emboîtement des échelles de réflexion et d’action. Ce sont les zonages des territoires de projet (Pays de l’Avallonnais partie icaunaise et Pays du Tonnerrois) qui ont été retenus comme échelle d’étude bien que deux communautés de communes du Pays de l’Avallonnais n’appartiennent pas à l’arrondissement.
L’approche par les leviers de développement a permis de préciser quatre grands domaines d’intervention de l’action publique :

  •  Les politiques en faveur du maintien et de l’accueil des populations ;
  •  les politiques en faveur des entreprises, des activités productives et non productives ;
  •  la valorisation et la préservation des ressources locales ( au travers de l’agriculture et de la forêt, les patrimoines naturels et bâtis, le tourisme) ;
  •  les politiques en faveur de l’organisation des territoires ruraux.